cf.robertosblogs.net
Information

Qu'est-ce qui mange des trous dans les feuilles de mes plantes de jardin

Qu'est-ce qui mange des trous dans les feuilles de mes plantes de jardin



We are searching data for your request:

Forums and discussions:
Manuals and reference books:
Data from registers:
Wait the end of the search in all databases.
Upon completion, a link will appear to access the found materials.


Une gamme de parasites - des insectes minuscules aux mammifères de bonne taille - mâchent les feuilles des plantes potagères. L'identification du ravageur est la première étape de la prévention et du contrôle. Différents parasites font différents types de trous, alors jetez un coup d'œil à vos feuilles de légumes et faites des suppositions éclairées avant de confier votre récolte à un mystérieux butineur ou d'utiliser des moyens de dissuasion chimiques. Recherchez les insectes, leurs œufs et leurs larves sous les feuilles et sur le sol autour de la plante.

Contenu:
  • Manger des cultures endommagées par les insectes
  • Identifier les parasites du jardin : comment savoir qui mange vos plantes
  • Signaler un problème d'abonnement numérique
  • Comment contrôler les coléoptères qui dévorent mon jardin ?
  • Feuilles mangées par les insectes : dois-je couper les feuilles trouées ?
  • Lutte contre les chenilles dans les potagers
  • Pourquoi y a-t-il des trous dans les feuilles de mes plantes ?
  • Des trous dans vos hostas ? Les limaces sont probablement les coupables
REGARDER LA VIDÉO ASSOCIÉE : Qu'est-ce qui mange mes feuilles de rose ? - Problèmes de roses

Manger des cultures endommagées par les insectes

Vous pouvez identifier les dommages causés par les ravageurs de deux façons : Vous voyez l'insecte ou les dommages qu'il cause. N'utilisez les sprays chimiques qu'en dernier recours. Dans la mesure du possible, essayez d'abord des pièges et des barrières antiparasitaires, des contrôles biologiques et des pulvérisations organiques. Les minuscules acariens vivent sous les feuilles et sucent la sève, provoquant des marbrures jaunes.

De fines toiles sont parfois visibles. Augmentez l'humidité et utilisez un contrôle biologique sous verre. Sinon essayez les sprays bio. Ces acariens microscopiques sucent la sève et provoquent des croissances anormales. Ceux-ci incluent des boutons surélevés ou des touffes de poils emmêlés sur les feuilles, ou des bourgeons agrandis. La plupart sont inoffensifs et peuvent être tolérés. Les vers de sac sont la forme larvaire d'un papillon de nuit qui attaque les conifères et d'autres arbres. Le ver à l'intérieur de chaque sac se nourrit du buisson ou de l'arbre à feuilles persistantes, construisant un étui autour de lui pour se protéger des prédateurs.

L'étui est fabriqué à partir de morceaux de la plante dont l'insecte se nourrit et s'agrandit lentement au fil du temps à mesure que l'insecte grandit. Les femelles pondent leurs œufs dans les sacs à la fin de l'automne. Le meilleur contrôle, si vous n'avez que quelques vers de sac, consiste à cueillir les sacs à la main et à les jeter dans de l'eau savonneuse ou à les jeter à la poubelle. Les insectes prédateurs, y compris les punaises des roues ou les oiseaux insectivores, attaqueront ces insectes, même à l'intérieur de leurs sacs.

Vous pouvez également pulvériser des insecticides traditionnels ou bio. Suivez attentivement les instructions sur le calendrier. Une fois que les larves sont plus matures et nichées dans des sacs plus épais, les chances qu'une pulvérisation atteigne le ver lui-même sont faibles.

Les scarabées japonais ne sont pas pointilleux sur les fleurs qu'ils mâchent et attaquent même l'échinacée pourpre autrement résistante aux parasites. Les mineurs de feuilles créent des taches décolorées ou des traînées de surface sur les feuilles. La plupart des dommages causés par la mineuse des feuilles sont relativement inoffensifs et peuvent être laissés sans traitement. Pour éviter les asticots dans les pommes, vaporisez deux fois les chenilles émergentes avec de la bifenthrine, en commençant au milieu de l'été. Accrochez également des pièges à phéromones à la fin du printemps pour attraper les papillons mâles et les empêcher de s'accoupler.

Au printemps, les feuilles des arbres fruitiers sont palmées et cachent des chenilles vertes à l'intérieur. Les trous sont visibles lorsque les feuilles se dilatent. Appliquez des pièges collants pour capturer les papillons adultes. Les pucerons laissent une substance collante appelée miellat sur les plantes, ce qui peut permettre aux champignons noirs de se développer. De minuscules cloques ou des bosses en forme de coquille sur le dos des feuilles entraînent une mauvaise croissance. D'autres symptômes sont des excrétions collantes et de la fumagine sur les conifères. Laver la moisissure et vaporiser d'huile horticole. Sous verre, accrochez des tampons collants jaunes pour piéger les minuscules adultes blancs volants, qui sucent la sève des plantes ; utiliser une guêpe Encarsia de contrôle biologique sur les larves ou pulvériser avec des contrôles chimiques organiques.

En savoir plus : Lutte contre les aleurodes et les pucerons. Les adultes et les larves mangent des trous dans les feuilles, principalement sur Viburnum tinus et V. Vaporisez les plantes gravement atteintes au printemps avec de la bifenthrine ou du thiaclopride. Ce minuscule suceur de sève noir, appelé "mouche du tonnerre", provoque des taches blanches sur les pétales et les feuilles des plantes d'intérieur, mais aussi des pois, des poireaux, des oignons et des glaïeuls. Utiliser des contrôles biologiques. Les petits vers blancs à tête brune se nourrissent des racines des plantes, en particulier celles qui poussent dans des contenants ou qui ont des racines charnues.

Cela peut provoquer l'effondrement soudain des plantes. Le coléoptère adulte est nocturne, incapable de voler et fait des encoches dans les feuilles. Utilisez un contrôle biologique des nématodes. Ces mangeurs voraces déciment les crucifères et les capucines. Frottez les grappes d'œufs et enlevez toutes les chenilles que vous trouvez. Une limace de rose est la larve ou le stade immature d'une tenthrède rose. Il est facile d'oublier les roses, jusqu'à ce que leur alimentation commence à endommager les feuilles. Les limaces roses se nourrissent du dessous des feuilles, à l'abri des regards, grignotant le tissu foliaire - la partie entre les nervures.

Lorsqu'elles ont fini de manger, les feuilles ressemblent à des squelettes. Habituellement, lorsque les jardiniers remarquent des dommages causés par les limaces de rose, ils pensent que leurs roses ont une maladie parce que les feuilles sont tachetées et trouées. Les larves de mouches à scie ne sont pas des limaces ou des chenilles, mais un type différent de bestiole.

Soufflez-les sur les roses avec un jet d'eau ou vaporisez-les de spinosad, un bioinsecticide fabriqué à partir de bactéries du sol.

Lorsque les sauterelles frappent votre jardin, rien n'est sûr. Ces insectes se frayent un chemin à travers les feuilles, les fleurs et les fruits sans s'arrêter, mangeant jusqu'à la moitié de leur poids corporel par jour. Tuez les sauterelles lorsqu'elles sont jeunes dès que vous le pouvez. Créez un jardin où les oiseaux bleus se sentent chez eux, car ils aideront à manger ces parasites, tout comme les crapauds, les serpents et les musaraignes. Explorez le monde des appâts à sauterelles pour découvrir des bioinsecticides qui tuent ces insectes à l'aide de diverses souches de champignons ou de bactéries.

Ne vous contentez pas d'ignorer les sauterelles, car si vous avez un problème grave une année, vous continuerez à avoir des problèmes à l'avenir. La punaise marbrée est présente aux États-Unis depuis 20 ans, et pendant cette période, elle s'est propagée dans tout le centre de l'Atlantique, le Haut-Midwest et le long de la côte ouest. Les punaises attaquent de nombreuses cultures maraîchères, notamment les haricots, le maïs, les tomates, les poivrons, les pommes et les framboises.

Leur alimentation blesse les fruits et légumes, entraînant des taches liégeuses non comestibles. Les punaises passent l'hiver à l'intérieur, envahissant les vides et les greniers de la maison.

Avec leurs personnalités puantes, ces insectes attisent le drame à l'intérieur lorsqu'ils sortent de leur cachette en hordes, généralement en hiver. Dans le jardin, faites tomber les punaises dans de l'eau savonneuse pour les tuer.

À l'intérieur, la même méthode fonctionne, ou vous pouvez essayer d'aspirer les puants qui pourraient faire puer votre aspirateur. Une autre option à l'intérieur consiste à utiliser un outil de nettoyage à vadrouille à sec de type Swiffer que vous recouvrez de ruban adhésif, côté collant vers l'extérieur. Cet appareil vous permet d'attraper les punaises qui grimpent sur les rideaux, les murs et les plafonds.

Les larves ressemblant à des chenilles dévorent le feuillage de plantes telles que les roses, les groseilles et le sceau de Salomon. Le roulement des feuilles est généralement le premier signe de mouches à scie. Enlevez les chenilles à la main ou vaporisez de la bifenthrine ou du pyrèthre. Vus au début de l'été, ces pucerons blancs duveteux recouvrent les pousses et le dessous des feuilles.

Ils sucent la sève et excrètent le miellat qui soutient la fumagine noire. Surtout bénéfiques, les perce-oreilles sont nocturnes et se nourrissent de fleurs de dahlia, de chrysanthème et de clématite.

Attirez-les dans des pots de fleurs renversés remplis de paille et relâchez-les ailleurs. Les coléoptères rayés ou tachetés du concombre aiment manger des melons, des courges et des concombres et peuvent propager des maladies; le flétrissement bactérien des cucurbitacées.

Comme la cochenille, les cochenilles font partie de l'ordre des homoptères avec les pucerons. Les cochenilles farineuses se trouvent dans des grappes cotonneuses dans les coins et les crevasses des plantes et se nourrissent de jus de plantes et peuvent propager des maladies des plantes.

En savoir plus : Cochenilles. En savoir plus : Sphinx de la tomate. Les petits trous dans les tomates sont généralement causés par les limaces. Le problème est qu'une fois que les limaces ont ouvert un trou, la tomate pleure du jus et bientôt d'autres bestioles se joignent à la fête, comme les cloportes, les mouches des fruits et les guêpes.

La blessure dans le fruit invite également à la pourriture précoce et à la moisissure. Les limaces attaquent d'abord les fruits à portée de main, mais elles se frayent également un chemin jusqu'aux vignes et aux supports de tomates. Recherchez des traitements contre les limaces et adoptez plusieurs stratégies pour y faire face. Lorsque la saison des tomates est terminée, avant le gel, continuez à utiliser des traitements contre les limaces pour tuer les limaces adultes avant qu'elles ne pondent des œufs. En savoir plus : Comment contrôler les limaces. En savoir plus : Limaces et Escargots. Il est essentiel de détruire les cultures de légumes épuisés, en particulier celles qui hébergent des ravageurs problématiques, comme les coléoptères mexicains du haricot.

Ne jetez pas ces plantes dans un tas de compost, sauf si vous savez qu'il chauffe suffisamment pour détruire les parasites et les œufs. Il est plus sûr de jeter les plantes infestées et les feuilles mortes dans des sacs que vous déposez en bordure de rue pour le ramassage des ordures.

Cette famille d'insectes nombreuse et très diversifiée préfère se nourrir d'un grand nombre de plantes dont des plantes herbacées, des arbres fruitiers, des légumes et des fleurs. Les vers-gris sont les larves de plusieurs variétés de papillons de nuit et sont nommés parce qu'ils ont tendance à se nourrir des tiges des jeunes plantes, les abattant. L'un des ravageurs les plus destructeurs de l'asperge, le coléoptère de l'asperge détruit les plantes de jardin et les asperges sauvages.

La pyrale du maïs est un ravageur des cultures dans le Midwest depuis les années 20 et détruit une variété de cultures et de mauvaises herbes au-delà du maïs, y compris le coton, les pommes, le soja, les poivrons et l'herbe à poux.

En savoir plus : Insectes de la courge dans le jardin. En savoir plus : Fourmis charpentières. Présent partout en Amérique du Nord, le ver de l'épi du maïs est une larve de papillon nocturne et un ravageur agricole sérieux. Les chenilles à rouleaux de feuilles se nymphosent souvent à l'intérieur des feuilles de canna, les endommageant lorsqu'elles commencent à manger.

D'autres tordeuses attaquent les fruits, les plantes ornementales et les arbustes. Si l'infestation est légère, écrasez les chenilles à l'intérieur des feuilles ou déroulez les feuilles, éliminez les parasites et détruisez-les.

Les larves sont le précurseur de divers types de coléoptères.


Identifier les parasites du jardin : comment savoir qui mange vos plantes

Dans de nombreux cas, oui, ils sont parfaitement comestibles et vous n'avez pas à vous inquiéter. Cependant, à d'autres moments, la réponse est absolument non. Nous établissons des liens avec des fournisseurs pour vous aider à trouver des produits pertinents. Si vous achetez sur l'un de nos liens, nous pouvons gagner une commission. Nous vous guiderons à travers ces différents scénarios, afin que vous sachiez si vous pouvez ou non manger les fruits endommagés de votre travail. Si vous cueillez les légumes à feuilles que vous avez entretenus avec tant d'amour tout au long de la saison et que vous découvrez que quelque chose - ou quelqu'un - a profité de son propre festin avant que vous n'ayez eu la chance de récolter vos cultures, sont-ils sûrs à consommer ?

Utilisez notre guide pour découvrir ce qui affecte les feuilles de votre jardin. Symptômes : Les insectes mangent de nombreux petits trous dans les feuilles.

Signaler un problème d'abonnement numérique

Le basilic est une herbe merveilleuse, ajoutant de la saveur à la sauce à pizza et aux pâtes et à tout ce que vous voulez. Le basilic frais du jardin est un délice. Voici quelques conseils pour déterminer quel est votre ravageur et comment appliquer les méthodes de lutte biologique contre les ravageurs. Mis à part les gens, il existe une variété de choses qui mangent du basilic. Les scarabées japonais, les limaces et les pucerons sont les ravageurs les plus courants du basilic. Les autres ravageurs comprennent les aleurodes, les tétranyques, les chenilles et les thrips. Le moyen le plus simple d'identifier ce qui mange votre basilic est de le voir. Les ravageurs énumérés ci-dessus ont tous des apparences relativement distinctes.

Comment contrôler les coléoptères qui dévorent mon jardin ?

Vous avez plusieurs options pour empêcher ces créatures visqueuses de grignoter vos plantes. En tant que bêtes de somme de jardin fiables qui reviennent année après année, les hostas remplissent les espaces ombragés de leur feuillage luxuriant qui se décline en toutes sortes de tailles, de textures et de teintes de vert. De nombreuses variétés ont également de jolies fleurs que les pollinisateurs apprécient. Mais un matin, vous pouvez entrer dans votre jardin et trouver des trous criblant les belles feuilles de vos plantes autrement florissantes. À moins qu'il n'y ait eu une tempête de grêle la veille, les trois principaux suspects pour avoir fait ces trous sont les limaces, les limaces et les limaces.

Sacré chou ! Si vos feuilles n'ont pas l'air d'être parfaites en épicerie, sont-elles encore comestibles ? !

Feuilles mangées par les insectes : dois-je couper les feuilles trouées ?

Conseils pratiques d'experts, fraîchement sortis du four Fantastic - dans votre boîte de réception ! Pour plus d'informations, consultez notre politique de confidentialité. Cultiver vos propres légumes semble être une excellente idée, du moins jusqu'à ce que vous plantiez les semis fragiles et durs dans le jardin de votre arrière-cour. Encore vulnérables, les petites plantes peuvent être facilement affectées à la fois par les conditions météorologiques et les coupables invisibles de jour comme de nuit. Ce dernier peut également être assez sournois, se nourrissant de feuilles et de tiges, sabotant ainsi votre travail. Alors n'hésitez pas à jouer au détective pendant quelques jours pour comprendre ce qui se passe exactement dans votre jardin.

Lutte contre les chenilles dans les potagers

Les agents pathogènes et les insectes microscopiques et sous-microscopiques présents dans l'environnement peuvent causer des dommages importants aux plantes. Découvrez comment vous pouvez gérer ces phytoravageurs dans les sections ci-dessous. La gestion efficace des problèmes phytosanitaires passe par une identification précise des agents causals. Pour les producteurs qui ont besoin de services de laboratoire, l'identification des agents causals aide à déterminer les tests appropriés à effectuer pour obtenir des informations sur les agents causals possibles et le diagnostic final. Un diagnostic basé uniquement sur les symptômes est risqué et inexact.

Les feuilles de mon pohutukawa ont des centaines de petits trous - au secours ! Nous sommes toujours heureux de vous aider à identifier les ravageurs et les maladies des plantes.

Pourquoi y a-t-il des trous dans les feuilles de mes plantes ?

Il existe 31 ordres d'insectes, mais seuls 11 de ces ordres contiennent des ravageurs économiquement importants des arbres, des arbustes, des plantes de jardin, des pelouses, des cultures maraîchères, du bois et des fibres. La plupart des dommages causés par les insectes aux plantes de jardin qui affligent les personnes chargées de l'entretien des jardins et les concepteurs de jardins sont concentrés dans seulement sept commandes. La connaissance des insectes ravageurs des plantes vivaces et annuelles de jardin et des insectes bénéfiques associés peut être importante pour les concepteurs de paysages écologiques, car cette connaissance peut influencer la disponibilité de la pollinisation des plantes de jardin, la sélection et le placement des plantes, et d'autres considérations pertinentes pour une conception écologique à faible entretien. Se familiariser avec les insectes nuisibles peut être une tâche ardue.

Des trous dans vos hostas ? Les limaces sont probablement les coupables

VIDÉO CONNEXE : Qu'est-ce qui mange ma plante ? Partie 1 - Conseils d'identification des ravageurs pour votre jardin de printemps

L'une des clés les plus courantes que la nature jettera sur votre potager est les visiteurs indésirables, en particulier les insectes mangeurs de feuilles. L'insecte de jardin le plus courant. Se nourrit de toutes les plantes et légumes. Bien en petit nombre, mais les populations peuvent rapidement devenir incontrôlables.

Il y a seulement quelques semaines, votre jardin nouvellement planté semblait aller très bien, peut-être même parfaitement.

Je vois des feuilles avec des trous réguliers, presque comme une petite perforatrice, dans mon jardin fleuri. Cette photo montre des feuilles de phlox, mais d'autres fleurs en ont aussi. Que fais-je? C'est la preuve de la punaise à quatre lignes, un insecte suceur à courte durée de vie, qui est déjà fait pour l'année à la fin du mois de juin. Il insère sa pièce buccale dans une feuille, aspire du liquide et répète. Cela se traduit par des grappes de minuscules taches appelées pointillés et des trous sporadiques ici et là.

Les plantes à massifs et les vivaces procurent beauté et tranquillité aux propriétaires et aux paysagistes. Ils encouragent également la biodiversité en attirant les papillons et autres pollinisateurs bénéfiques. Malheureusement, de nombreux autres insectes, acariens et autres invertébrés, c'est-à-dire.